Abstrait ≠ Concret

≠ Une actualité originale. Mais pas seulement…

Abstrait ≠ Concret header image 2

LE SNURFING C’EST QUOI?

septembre 12th, 2008 · 13 Commentaires · Société

Le snurfing est un de ces trucs qui cassent à coup sûr les ovaires de ta meuf. Dans ma conception sexiste de la vie, les femmes digèrent moins bien le déficit d’attention que les hommes. Cette appréciation est bien évidemment le résultat d’un parti pris d’un mec qui cherche comment entamer un billet de la meilleure façon, et qui balance du coup une généralité de merde pour se mettre en jambe. Le snurfing peut également énerver tes potes. Toutefois, je ne suis pas du tout étonné de la tournure que quelques créatifs publicitaires américains ont donné au spot qui illustre le sujet du jour, notamment dans la distribution des rôles. Pas de panique vous allez comprendre…

Snurfer, selon le Urban Dictionnary, revient à « surfer sur Internet alors que vous êtes supposé avoir une conversation téléphonique ». C’est d’ailleurs bizarrement avec l’exemple féminin que la définition du Snurfing est illustrée, toujours dans le Urban Dictionnary: « J’étais au téléphone avec ma meuf l’autre jour quand elle m’a pécho en train de snurfer parce qu’elle a entendu les alertes sonores de ma messagerie Yahoo ». Notons que j’ai bien évidemment pris quelques libertés dans la traduction, le Urban Dictionnary étant un dictionnaire anglophone.

Le Snurfing est donc bel et bien un des fléaux modernes engendrés par la démocratisation de l’internet. Nous ne savons plus nous concentrer, nous ne savons plus écouter. Neous sommes une génération des geeks en puissance, incapables de nous défaire de ces tues-l’amour que sont nos ordinateurs. Je soupçonne également les téléphones portables d’être un peu responsable eux aussi de cette évolution sociétale dans la mesure où ceux-ci ont désacralisés la conversation téléphonique. Imaginez qu’à l’époque où seuls existaient les téléphones fixes, la joie que pouvait procurer l’engin à vos parents à chaque fois que la sonnerie retentissait… Et en plus, même pas d’écran digital pour annoncer qui était susceptible d’être à l’autre bout du fil. Une surprise sans cesse renouvelée! Des tranches de vie excitantes à tous les instants…

Et aujourd’hui, au XXIème siècle, plus à rien à foutre du téléphone, alors ces coups de fil de personnes qui nous débitent les banalités de leurs journées.. Fuck quoi! Et du coup, on snurfe…  Comcast, une entreprise US a bien saisi le concept. Enfin, les créatifs qui bossent pour eux. Avec l’homme dans le rôle du snurfer, bien évidemment…

ENVOYER CET ARTICLE PAR EMAIL ENVOYER CET ARTICLE PAR EMAIL

Tags: ·····

13 réponses pour le moment !? ↓

  • 1 Denis // sept 12, 2008 at 21:35

    Moi, c’est ma mère que ça agace quand je suis au tel avec elle et qu’elle m’entend taper au clavier, de temps elle temps je mets 5 minutes à m’apercevoir qu’elle a raccroché ;)

  • 2 Loïc Rechi // sept 12, 2008 at 21:37

    Denis > Ce qui confirme bien que ça emmerde particulièrement les meufs…

  • 3 fredo // sept 13, 2008 at 9:05

    J’ai pas tout compris à ton article, j’étais en train de téléphoner en même temps.

  • 4 david // sept 13, 2008 at 19:24

    Merci Rechi, enfin tu mets un mot sur cette salle manie que j’ai. Une manie que je pratique régulièrement mais que je supporte absolument pas chez les autres!

  • 5 celineceline // sept 15, 2008 at 11:07

    ok, on a un nouveau mot, maintenant donc, cette sale manie qu’on les plus jeunes (et qui sont incapables de dissocier leur concentrations, donc de ne pas se faire cramer) cette sale manie, donc, va devenir une activité. les boules.

    dans le même ordre idée (sale manie + technologie) une étude américaine sortie en janvier montre que 64% des 9-17 ans surfent sur internet en regardant la télévision (balaises !) et en France, 4 enfants sur 5 pratiquent le « multi-écran » dès l’age de 8 ans.
    bah oui, on ne s’intéresse pas au trouble que cela peut développer, mais au nouveau produit que nous allons alors devoir mettre sur le marché.

    et ta pub comcast va dans ce sens.

    si je parlais vraiment mal, je dirais : p’tain, ca me casse les ovaires !

  • 6 Secteur Sud // sept 15, 2008 at 17:20

    Tain, pour une fois que nous les gars arrivons à faire 2 choses en même temps, on trouve à y redire… ba ça vaut pas le coup de faire des efforts vais pisser à côté de la cuvette si c’est ça

  • 7 Qui©he // sept 15, 2008 at 22:52

    Je snurfe tout le temps, car être juste au tel c’est chiant (déjà que le tel c’est chiant…)

  • 8 Newtoon // sept 19, 2008 at 10:36

    Il y a donc un terme pour le stigmatiser maintenant.

    Je crois que c’est surtout lorsque l’interlocuteur nous téléphone en journée, parle de trucs assez inintéressants alors que ce dernier SAIT qu’on est devant son écran.

    Précisons que parler au portable tout en cuisinant, marchant ou en conduisant n’est pas mieux (et plus dangereux).

    C’est un fait de la société moderne : on communique tout en faisant autre chose. La faute au manque de temps (et le pire est qu’on finit par s’y habituer).

  • 9 shampouine // sept 21, 2008 at 1:45

    Pfoualaa mais vraiment moi j’ai jamais compris comment on peut téléphoner en conduisant, l’habitude je suppose mais moi j’en serais bien incapable conduire me demande toute mon attention, il en va de la vie de tous les passagers ^^
    bref sinon je me reconnais bien dans le snurfing ça m’arrive..mais je vais arrêter car j’me fais vite griller, je le réserve exclusivement aux gens qui ne comptent pas trop dans ma vie ;) et je trouve ça totalement irrespectueux…
    et puis franchement faudrait qu’on se remette un peu en question: pourquoi donc ce paradoxe à chercher un lien permanent avec le monde tout en restant cloîtré chez soi, à travers msn, le téléphone, internet, la télé, bref tout ce qui nous relie à l’humanité ? (à mauvais escient en plus..puisqu’on essaie de tout faire en même temps, de « rentabiliser », d’avoir un oeil sur tout!)pourquoi ce besoin de combler un manque social via un écran alors qu’on pourrait être en face même de tous ces gens ? pourquoi faire passer cela au détriment peut-être des personnes qui vivent avec nous et qu’on finit par ignorer ?
    un grand sujet d’avenir…

  • 10 Le blog de Mikaël Cabon » Après le couching, le snurfing // sept 22, 2008 at 8:34

    [...] lesquels l'aventurier est mis en contact sur Internet.Voici venu le temps du snurfing (vu chez Abstrait et concret). Dommage collatéral des nouvelles technologies, cela consiste à faire "oui, [...]

  • 11 LA DRUNKOREXIE, NOUVELLE PATHOLOGIE DES JEUNES ETUDIANTES QUI AIMENT SE DEFONCER LA GUEULE // nov 9, 2008 at 21:56

    [...] un peu tordus, d’autant plus quand le nom claque. Après avoir été les premiers à présenter le Snurfing en France (vous verrez ce n’est pas encore entré dans les mœurs, mais un jour…), on [...]

  • 12 Bert" // avr 12, 2009 at 19:13

    Ben rigole, moi j’aimais bien le téléphone fixe avec un fil (pas celui à cadran qui tourne, quand même, l’autre juste après). Quand Mamie appelait on pouvait encore s’asseoir dans un canapé et avoir une vraie conversation, ça ne venait pas à l’idée qu’on aurait pu en même temps faire pipi ou éplucher des patates ou regarder des trucs débiles sur délimocheune en même temps.

  • 13 M.E. // fév 28, 2010 at 16:07

    ça me rappelle ces feuilles couvertes de gribouillis et de dessins parfois collectifs qui traînaient à côté du téléphone! je les avais oubliées, merci!

Ecrire un commentaire

Additional comments powered by BackType